Rue Albert-Richard 2 – 1201 Genève – Suisse
Contactez-nous +41 22 731 62 72 ou infos@leadmusic.com

Magasin Leadmusic à Genève
2 rue Albert-Richard, +41 22 731 62 72
Prix sur demande TVA 7.7% incluse. Hors frais de ports.
Présentation:

Rarissime instrument que voici, car sur la série initiale prévue, seule quelques pièces (plusieurs dizaines) ont été commercialisées, Washburn ayant réalisé qu’ils n’avaient pas demandé à Universal l’autorisation d’exploitation de l’image reproduisant l’affiche de 1931 du film Frankenstein avec Boris Karloff… Durant la période de manufacture de cette Washburn SS100, Steve Stevens n’était plus sous contrat Hamer et approcha Washburn pour faire un clone de sa Charvel luminescente. Washburn et Steve Stevens, passionné de science-fiction et films d’horreur, se mirent d’accord pour reproduire l’affiche du film Frankenstein. La production des SS100 commença en 1992 avec le proto que Steve Stevens possède encore, et 1993 vu la commercialisation d’un tout petit nombre de guitare.  L’artiste Steve Driscoll qui a réalisé à la main chacun des graphismes de ces SS100 se souvient de 50 à 60 instruments qu’il a peint, et certains n’ont pas été commercialisés suite aux craintes de poursuites judiciaires engagées par Universal. Jusqu’alors la numéro 1, la 3 , la 6 et la 14 sont sorties et ont été vendues, plus certaines autres non signées par Steve Driscoll, sans compter les imitations et répliques, notamment celles de Matt Lee Philipps. Il existe d’ailleurs des versions avec cadres de micro, mais les vraies versions initiales ne possédaient pas de cardes de micros et avaient le graphisme signé par Steve Driscoll.

Notre Washburn SS100 Steve Stevens Signature est la numéro 12. La première production d’une vingtaine de SS100 à été réalisée à main levée par l’artiste à l’aérographe, alors que la suite de la production a été réalisée au pochoir, par un système de calque, pour faciliter le travail. Il est possible de voir certaines Washburn SS100 en photo, dont le graphique n’est pas signée par Steve Driscoll, et qui présentent un dessin bien moins fin et vraiment moins bien exécuté. De plus, la peinture de fond est une peinture blanche luminescente, oui, la guitare brille dans la nuit. Il y a d’ailleurs une petite partie, genre 2 cm2 sur le haut de la tranche de la tête, face avant, qui ne luit pas, comme un éclat ou une réparation. Invisible quasiment à la lumière, mais visible dans la nuit.

L’état général de cette guitare est excellent, cet instrument n’a manifestement que peu, voire pas joué. Frettes neuves, pas de marques ni raies profondes sur le dos, quasiment pas de traces de jeu sur le corps, de rares raies en surface, à peine visible, une ou deux mini incrustations sur la face avant, un léger coup, et comme une sorte de weather check, fente dans le vernis, à peine visible, sous le floyd rose et près du potare de volume, comme un mini ‘éclat ou autre dégât. De légères imperfections, presque comme de la peau d’orange par endroit dans le finish, mais cela semble d’usine. Le hardware Gold finish est parfait, ni piqué, ni rouillé, ni usé. Cette guitare a été collectionnée et n’a manifestement jamais ni vu une scène, ni vu un local de répète. Parfait état général.

Livrée avec un coffre non original Gator.

 


Spécifications:
  • hand painted airbrush graphic by Steve Driscoll
  • luminescent glow in the dark painting
  • 1993 original first batch production
  • poplar body
  • one piece quartersawn maple neck
  • jumbo frets
  • TB4 Seymour Duncan pickups
  • Floyd Rose
  • gold hardware
  • non original Gator case incl.